Méditation.

La lune est apaisante. Tu la vois ? Cette nuit, elle semble souffrir. Comme moi. Elle s’entoure de sombres nuages. Je me sens moins seule. La lune est de bonne compagnie. Plus que pourrait l’être de vrais être humains. C’est comme la musique. C’est une douce compagne. J’aimerais m’endormir près d’un ami. Mais nous sommes seules, ce soir. La lune et moi. C’est pas grave, va. Le sommeil me submerge ; pour une fois, je crois que je vais sombrer rapidement pour rejoindre Morphée. Je n’aurais pas besoin de toi, marchand de sable. De toute façon, tu n’as jamais été là. Comme eux.

©

Publicités